C37H67NO13

C37H67NO13, est-il compatible avec l’allaitement?

Risque faible

Peut-être en sécurité. Probablement compatible. Léger risque possible. Suivi recommandé. Lisez le commentaire.

Antibiotique macrolide. Administration orale toutes les 6 à 12 heures

Il est excrété dans le lait maternel en quantité négligeable.. (Zhang 1997, Matsuda 1984)

Il est largement utilisé en Pédiatrie, chez le petit nourrisson, avec une très bonne tolérance. (Ng 2009)

L’exposition précoce a été liée direct à l’érythromycine pendant le premier mois avec le développement d’une sténose pylorique hypertrophique (Almaramhy 2019, Lund 2014, Maheshwai 2007, Prescrire 2001)mais il y a controverse si c’est aussi par le lait maternel, certains auteurs le trouvant (Lund 2014, Sorensen 2003, Stang 1986) et pas les autres (Abdellatif 2019, Almaramhy 2019, Goldstein 2009, Ito 1991). Il peut être prudent d’éviter son utilisation pendant le premier mois de lactation.. Au-delà du premier mois, l’érythromycine est compatible avec la lactation.

Bien que rare, la possibilité d’une gastro-entérite transitoire due à une altération de la flore intestinale chez le nourrisson dont la mère prend des antibiotiques doit être prise en compte. (Ito 1993).

Des auteurs experts jugent l’utilisation de ce médicament compatible pendant l’allaitement (Hale, LactMed, Briggs 2015, Butler 2014, Kong 2013, ASGE 2012, Bar-Oz 2003, Chin 2001, Fulton 1992). Liste OMS des médicaments essentiels : compatibles avec l’allaitement. (OMS-UNICEF 2002) American Academy of Pediatrics : médicaments généralement compatibles avec l’allaitement. (PAA 2001)

UTILISATION TOPIQUE :

L’érythromycine topique ne présente aucun risque pendant l’allaitement.

La faible dose et la mauvaise absorption plasmatique de la plupart des préparations dermatologiques (van Hoogdalem 1998) ou des agents ophtalmologiques topiques rendent peu probable le passage d’une quantité importante dans le lait maternel.

Ne pas appliquer sur la poitrine pour éviter que le nourrisson ne l’ingère ; Si nécessaire, appliquer après une prise et bien nettoyer à l’eau avant la suivante.

Il convient d’éviter l’application sur le mamelon de crèmes, gels et autres produits d’application topique contenant de la paraffine (huile minérale) afin que le nourrisson ne l’absorbe pas. (Concin 2008, Noti 2003)

Alternatives C37H67NO13

  • Azithromycine (Sûr. Compatible. Risque minime pour l’allaitement et le nourrisson.)
  • Clarithromycine (Sûr. Compatible. Risque minime pour l’allaitement et le nourrisson.)
  • Clindamycine (Sûr. Compatible. Risque minime pour l’allaitement et le nourrisson.)
  • Peroxyde de benzoyle (Sûr. Compatible. Risque minime pour l’allaitement et le nourrisson.)
  • Trétinoïne (usage topique) (Sûr. Compatible. Risque minime pour l’allaitement et le nourrisson.)
  • Acide azélaïque (Sûr. Compatible. Risque minimal pour l’allaitement et le nourrisson.)

Autres noms

C37h67NON13 est l’érythromycine dans la formule moléculaire.

Voici comment cela s’écrit dans d’autres langues :

  • Ερυθρομυκίνη (grec)
  • Érythromycine (cyrillique)
  • 红霉素 (chinois)
  • エ リ ス ロ マ イ シ ン (japonais)
  • (2R,3S,4S,5R,6R,8R,10R,11R,12S,13R)-5-(3-amino-3,4,6-tridésoxy-N,N-diméthyl-β-d-xylo-hexopyranosyloxy )-3-(2,6-didésoxy-3-C,3-O-diméthyl-α-l-ribo-hexopyranosyloxy)-13-éthyl-6,11,12-trihydroxy-2,4,6,8, 10,12-hexaméthyl-9-oxotridecan-13-olide (Nom chimique)
  • D10AF02 ; J01FA01 ; S01AA17 (Code(s) ATC)

C37h67NON13 est également connu sous le nom de

  • Estolate, éthylsuccinate, gluceptate, lactobionate, propionate et stéarate d’érythromincine

Groupes

C37h67NON13 appartient aux familles ou groupes suivants :

  • ATC D10A : Préparations anti-acnéiques à usage topique
  • ATC J01F : Macrolides antibactériens, lincosamides et streptogramines
  • ATC S01A : Ophtalmologiques-Anti-infectieux

Marques de commerce

Principales marques de divers pays contenant C37h67NON13 dans sa composition :

Liste de 43 marques

  • Abbotticine™
  • Acné Hermal™
  • Akne-Mycin™
  • Aknémycine™
  • Atlamicine™
  • Benzamycine™
  • Bisolvon E (Mexique)™. Contient d’autres éléments que C37h67NON13 dans sa composition
  • DankitMC
  • Deripil™
  • E-Mycin™
  • Éramycine™
  • Effacement™
  • Eri™
  • Éridose™
  • Érisine™
  • Erisol™
  • Érythroderm™
  • Érythrolat™
  • Erythromed™
  • Erythropharma™
  • Erythrovier™
  • Ery-Max™
  • Éryacné™
  • Gel Eryacnen™
  • Eryderm™
  • Erylar™
  • Erymax™
  • Erystrat™
  • Érythrocine™
  • Érythrocine™
  • Ilocin™
  • Ilosone™
  • Ilotycine Plus Gel™
  • Ilotycine™
  • Inderm™
  • Kitacné™
  • LodermMC
  • Néo-Ilotycin™
  • Ophtalmolets™
  • Optomicine™
  • Pantomycine™
  • Pertrosom™
  • Sansacné™

pharmacocinétique

Variable Valeur Unité

Biodisp. oral

18 – 45 %

Poids moléculaire

734 daltons

liaison protéique

93 %

pKa

13.62

Tmax

1,2 Heures

1,5 – 2,5 Heures

Rapport L/P

0,5 – 0,9

Dose théorique

0,18 – 0,48 mg/Kg/j

Dose relative

1.5 %

Dose Rel Péd.

1.3 – 2.5 %

Bibliographie

Liste de 32 références

  1. Hale TW. Médicaments et lait maternel.

    1991- . Société d’édition Springer. Disponible sur https://www.halesmeds.com

    Consulté le 17 mars 2022

    Texte intégral (lien vers la source originale)

  2. LactMed. Base de données sur les médicaments et l’allaitement (LactMed). L’Internet. Bethesda (MD) : Bibliothèque nationale de médecine (États-Unis) ; 2006-. Disponible sur : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK501922/

    2006 –

    Consulté le 15 mars 2022

    Texte intégral (lien vers la source originale)

  3. van Wattum JJ, Leferink TM, Wilffert B, Ter Horst PGJ. Antibiotiques et allaitement : un aperçu des doses relatives des nourrissons et une évaluation systématique des études cliniques.

    Basic Clin Pharmacol Toxicol. 2019 janvier;124(1):5-17.

    Résumé

  4. Almaramhy HH, Al-Zalabani AH. L’association de l’exposition prénatale et postnatale aux macrolides avec le développement ultérieur d’une sténose pylorique hypertrophique infantile : une revue systématique et une méta-analyse.

    Ital J Pediatr. 4 février 2019;45(1):20.

    Résumé

  5. Abdellatif M, Ghozy S, Kamel MG, Elawady SS, Ghorab MME, Attia AW, Le Huyen TT, Duy DTV, Hirayama K, Huy NT. Association entre l’exposition aux macrolides et le développement de la sténose pylorique hypertrophique infantile : une revue systématique et une méta-analyse.

    Eur J Pediatr. 2019 mars;178(3):301-314.

    Résumé

  6. Briggs GG, Freeman RK, Tours CV, Forinash AB. Médicaments pendant la grossesse et l’allaitement : un guide de référence sur le risque fœtal et néonatal.

    Santé Wolters Kluwer. Dixième édition (accès en ligne) 2015

  7. Butler DC, Heller MM, Murase JE. Sécurité des médicaments dermatologiques pendant la grossesse et l’allaitement : Partie II. Lactation.

    J Am Acad Dermatol. mars 2014 ;70(3):417.e1-10 ; peut-être 427.

    Résumé

  8. Lund M, Pasternak B, Davidsen RB, Feenstra B, Krogh C, Diaz LJ, Wohlfahrt J, Melbye M. Utilisation des macrolides chez la mère et l’enfant et risque de sténose pylorique hypertrophique infantile : étude de cohorte nationale.

    BMJ. 11 mars 2014;348:g1908.

    Résumé

    Texte intégral (lien vers la source originale)

  9. Kong YL, Tey HL. Traitement de l’acné vulgaire pendant la grossesse et l’allaitement.

    Drogues. juin 2013;73(8):779-87.

    Résumé

  10. Comité des normes de pratique ASGE., Shergill AK, Ben-Menachem T, Chandrasekhara V, Chathadi K, Decker GA, Evans JA, Early DS, Fanelli RD, Fisher DA, Foley KQ, Fukami N, Hwang JH, Jain R, Jue TL , Khan KM, Lightdale J, Pasha SF, Sharaf RN, Dominitz JA, Cash BD. Lignes directrices pour l’endoscopie chez les femmes enceintes et allaitantes.

    Test gastro-intestinal. juillet 2012;76(1):18-24.

    Résumé

    Texte intégral (lien vers la source originale)

  11. Fluhr JW, Degitz K. [Antibiotics, azelaic acid and benzoyl peroxide in topical acne therapy].

    J Dtsch Dermatol Ges. 2010

    Résumé

  12. PC. Utilisation de l’érythromycine par voie orale pour le traitement de la dysmotilité gastro-intestinale chez les prématurés.

    Néonatologie. 2009

    Résumé

  13. Goldstein LH, Berlin M, Tsur L, Bortnik O, Binyamini L, Berkovitch M. La sécurité des macrolides pendant l’allaitement.

    Breastfeed Med. 2009 Dec;4(4):197-200.

    Résumé

  14. Concin N, Hofstetter G, Plattner B, Tomovski C, Fiselier K, Gerritzen K, Fessler S, Windbichler G, Zeimet A, Ulmer H, Siegl H, Rieger K, Concin H, Grob K. Paraffines d’huile minérale dans la graisse corporelle humaine et le lait.

    Food Chem Toxicol. 2008

    Résumé

  15. Maheshwai N. Les jeunes nourrissons traités à l’érythromycine sont-ils à risque de développer une sténose hypertrophique du pylore ?

    Arch Dis Enfant. 2007

    Résumé

    Texte intégral (lien vers la source originale)

  16. Worret WI, Fluhr JW. [Acne therapy with topical benzoyl peroxide, antibiotics and azelaic acid].

    J Dtsch Dermatol Ges. 2006

    Résumé

  17. Sørensen HT, Skriver MV, Pedersen L, Larsen H, Ebbesen F, Schønheyder HC. Risque de sténose pylorique hypertrophique infantile après utilisation maternelle postnatale de macrolides.

    Scand J Infect Dis. 2003;35(2):104-6.

    Résumé

  18. Bar-Oz B, Bulkowstein M, Benyamini L, Greenberg R, Soriano I, Zimmerman D, Bortnik O, Berkovitch M. Utilisation d’antibiotiques et d’analgésiques pendant l’allaitement.

    Médicament sûr. 2003

    Résumé

  19. Noti A, Grob K, Biedermann M, Deiss U, Brüschweiler BJ. Exposition des bébés aux paraffines minérales C15-C45 du lait maternel et des pommades mammaires.

    Régul Toxicol Pharmacol. 2003

    Résumé

  20. OMS/UNICEF. ALLAITEMENT ET MÉDICAMENTS MATERNELS Recommandations pour les médicaments dans la onzième liste modèle OMS des médicaments essentiels.

    Département de la santé et du développement de l’enfant et de l’adolescent (OMS/UNICEF) 2002

    Texte intégral (lien vers la source originale)

  21. [No authors listed] Sténose pylorique induite par l’érythromycine chez les nourrissons.

    Prescrire Int. 2001

    Résumé

  22. AAP – Comité sur les médicaments de l’Académie américaine de pédiatrie. Transfert de médicaments et d’autres produits chimiques dans le lait maternel.

    Pédiatrie. 2001 septembre;108(3):776-89.

    Résumé

    Texte intégral (lien vers la source originale)

  23. Chin KG, McPherson CE 3e, Hoffman M, Kuchta A, Mactal-Haaf C. Utilisation d’agents anti-infectieux pendant l’allaitement : Partie 2 – Aminoglycosides, macrolides, quinolones, sulfamides, triméthoprime, tétracyclines, chloramphénicol, clindamycine et métronidazole.

    J Hum Lact. 2001 fév;17(1):54-65.

    Résumé

  24. van Hoogdalem EJ. Absorption transdermique d’agents anti-acnéiques topiques chez l’homme ; examen des données pharmacocinétiques cliniques.

    J Eur Acad Dermatol Vénéréol. 1998

    Résumé

  25. Zhang Y, Zhang Q, Xu Z. [Tissue and body fluid distribution of antibacterial agents in pregnant and lactating women].

    Zhonghua Fu Chan Keza Zhi. 1997

    Résumé

  26. Ito S, Blajchman A, Stephenson M, Eliopoulos C, Koren G. Suivi prospectif des effets indésirables chez les nourrissons allaités exposés aux médicaments maternels.

    Suis J Obstet Gynecol. 1993 Mai;168(5):1393-9.

    Résumé

  27. Fulton B, Moore LL. Anti-infectieux dans le lait maternel. Partie II : Sulfamides, tétracyclines, macrolides, aminoglycosides et antipaludéens.

    J Hum Lact. 1992 Dec;8(4):221-3. Examen. Aucun Résumé disponible.

    Résumé

  28. Periti P, Mazzei T, Mini E, Novelli A. Propriétés pharmacocinétiques cliniques des antibiotiques macrolides. Effets de l’âge et de divers états physiopathologiques (Partie I).

    Clin Pharmacokinet. 1989

    Résumé

  29. Sytnik OUI. [Antibiotic sensitivity of Staphylococci populating the breast skin of nursing women].

    Antibiot Khimioter. 1989

    Résumé

  30. stang h. Sténose pylorique associée à l’érythromycine ingérée par le lait maternel.

    Min Med. 1986

    Résumé

  31. Matsuda S. Transfert d’antibiotiques chez la mère lait.

    Biol Res Grossesse Perinatol. 1984;5(2):57-60.

    Résumé

  32. Knowles JA. Effets sur le nourrisson de la pharmacothérapie chez les mères allaitantes.

    Drug Ther (NY). 1973

    Résumé

Écrivez-nous à elactancia.org@gmail.com


Laisser un commentaire 0

Your email address will not be published. Required fields are marked *